azia-pouliche

Azia-Pouliche : Carnet d'une cavalière Propriétaire.

    +3 800 photos retrouvées :D La vidéo Q&A va être illustrée, je vous le dis d'avance ! ♥ (26/11/2017)

  • 27327 visits
  • 40 articles
  • 0 hearts
  • 19959 comments

Bienvenue. 13/03/2012


Bienvenue.

 
Bienvenue.
Bienvenue.
Bienvenue.
Bienvenue.
.
.
Bonjour et bienvenue à toi, visiteur, sur le blog de mon aventure équestre avec mes trois juments Nina, Golfite et Gypsophile du Vignotte (Tartine). Tu trouveras en blog secret mon quotidien avant l'arrivée de Tartine et en blog public toute notre aventure depuis son arrivée. Je raconterai notre évolution, notre travail, mes réflexions, quelques photos et vidéos pour illustrer. Quant à moi je m'appelle Maruschka, j'ai vingt ans et je suis au contact des chevaux depuis près de huit années maintenant ! J'ai commencé à vraiment monter à cheval en 2011 avant d'arrêter complètement pour me consacrer à ma nouvelle aventure avec les Patates. Je vis dans les Vosges, à Epinal (88) où j'ai repris mes études tout en exerçant le métier de vendeuse-conseil. Dans l'aventure aujourd'hui, je suis entourée de Thierry, Guillaume, Elisa et Nicolas (entre autre!), qui m'accompagnent, m'aident et me soutiennent en partageant une passion commune pour les chevaux. 




.
Les nouveautés sont sur cette première page !

Tags : Présentation. ☮ - Equitation. - chevaux - cheval - juments

Présentation de Tartine 20/02/2012

Présentation de Tartine

Gypsophile-Du-Vignotte 
2007.
 
Tartine, de son vrai nom Gypsophile-Du-Vignotte, est l'une des première pouliches comtoises de son élevage. C'est une petite jument de neuf ans (2016), d'un mètre soixante cinq environ et pas loin des 780Kg. Tartine est née dans l'élevage du Vignotte, duquel elle est sortie par un couple de paysans, la destinant très tôt au débardage et à la tonte de gazon. Elle a été débourrée particulièrement jeune et à l'ancienne, la rendant dur d'oreille. Elle est rachetée par son ancienne propriétaire à l'âge de 4 ans et demi. En compagnie d'ânes et d'hongre, Tartine se la coule douce, ne faisant que quelques "débardages" de palettes. J'apprendrai plus tard les conditions de vie dans lesquels est née Tartine et comprendrai, plus tard encore, le pourquoi de certaines réactions. Par manque de temps, d'énergie et d'argent, son ancienne propriétaire cherche à la mettre en vente dans une bonne famille qui saura prendre soin d'elle. Nous la contactons mais quelqu'un semble déjà sur le coup. Le jour de la visite, on apprend que les "précédents acheteurs" sont déçus du manque de vivacité et du manque de dressage de la jument. Nous craquons dessus, et dès le 27 Novembre 2014, elle arrive à la maison. Les débuts sont chaotiques, on ne se comprend pas, elle me fait peur, et j'ai la nostalgie de Nina. Mais on s'accroche, on avance, et on va y arriver !
 
 

Tags : Presentation.

Mon parcours. 17/10/2011

 
Tous sont entrés dans ma vie,
et l'on changé différemment, chacun à sa manière.
 
 
Mon parcours.
Nortal.

Nortal est le premier cheval que j'ai rencontré (depuis mes 3 ans) et duquel j'ai appris beaucoup. Seule. C'est un cheval qui appartenait à mon institutrice de CM1 et que j'aurais pu monter si l'envie avait été au rendez-vous. J'ai passé beacoup de temps avec lui, sous tous les temps, mais ce n'était pas le cheval le plus facile de la horde. Timide mais curieux, il m'a apporté des connaissances sur le comportement équin qu'aucun livre n'aurait pu m'apporter jusque là. J'ai passé des heures et des heures à le caresser, à le brosser, lui faire les pieds et l'observer. Qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il neige je n'ai pas hésité à lui rendre visite. Au bout de deux ans, il connaissait mes horaires d'arrivée et de départ et me suivait sans arrêt, il cherchait après moi parce qu'il savait qu'à chacune de mes venues, j'apportais un petit morceaux de pain sec et dur. C'était notre petit rituel à nous. Il était pour moi le début de mon aventure, ma "période d'essaie", mon plus beau souvenir. 



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


Mon parcours.
   Azia.

Azia, c'est un petit peu la star du blog, mais aussi ma plus belle aventure. Azia est la pouliche "surprise" de mon institutrice de CM1. J'ai été l'une des premières à avoir vu la petite, et surtout l'une des deux seules à avoir pu l'approcher et la caresser en présence de sa mère. J'ai rapidement pu créer un lien avec elle et c'est naturellement que chaque soir, j'allais la voir. Je suis longtemps restée loin d'elle, a l'observer dans le calme le plus total. Et puis elle est d'elle même venue vers moi, elle a d'elle même décidé de jouer avec moi. J'avais tout juste dix ans, j'y connaissais pas grand chose, mais je savais une chose : que l'on était complice. J'ai alors travaillé ce que je connaissais. Stick to me, désensibilisation aux brosses, donner les pieds. Elle me faisait confiance, elle savait tout faire. On était qu'un.



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


Mon parcours.

    Leader.

Leader était mon chouchou dans mon premier club. Je l'ai monté pour la première fois en Juillet 2011, dans une séance de plat, une séance très simple qui s'était avérée difficile pour moi. Leader est un poney de propriétaire mis au paire. Un poney qui a son caractère et qui peut être très doux et très gentil, tout comme il pouvait être infecte et méchant. Je l'aimais parce qu'il ne me laissait jamais droit à l'erreur, parce qu'il était chiant et confortable. C'est grâce  lui -entre autre- que j'ai pu évoluer dans ma monte et dans mon approche du cheval au box. Il m'accueillait cul en avant, oreilles en arrière, et il m'est arrivé de ne jamais pouvoir rentrer sous peine de bottage ! Mais sans expliquer pourquoi, je m'étais très attachée à lui et à ce qu'il était. J'ai fait mon premier Gymkana avec lui, où nous avons terminés derniers -5eme- de ma faute parce que j'avais zappé une étape, mais il avait été extraordinaire. A l'époque, j'aurais juré qu'il était le cheval de ma vie. Il l'a été, un temps.



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


Mon parcours.
    Sucanel.

Sucanel aurait pu être le poney de ma vie, mon univers et mon avenir. Je l'ai connu dans mon second club où j'ai passé mon second galop. La première fois que je l'ai monté, on m'avait prévenu qu'il était infecte, méchant, dangereux, incontrôlable et sans sentiment. Pourtant, j'ai découvert un poney difficile, certes, mais absolument génial, avec qui tu peux apprendre et faire des erreurs, avec lequel tu tombes, avec lequel tu te fais mordre, mais avec lequel tu te sens en vie. Après la première monte, Laurie, ma monitrice, me l'a toujours décerné. Saut, plat, dressage, j'avais le droit à tout et dieu sait que cela n'a pas été facile mais j'ai beaucoup évolué grâce à lui et il a été un enseignant tortionnaire et formidable ! Malheureusement, Sucanel appartenait à une amie de Laurie, chez laquelle il est reparti avec ses soeurs et sa mère et Laurie aussi est partie. Cette séparation m'aura définitivement coupée des clubs.



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


Mon parcours.
  Nina et Golfite.

Tout le monde connait Nina et Golfite, ma dernière histoire, mon histoire actuelle et passée. Mon histoire la plus belle et la plus riche jusqu'aujourd'hui. Grâce à elles, j'ai appris à m'occuper d'un cheval, à faire des soins, à écouter le cheval, à faire les box, à nettoyer les parcs, les plaies, bref, j'ai appris à avoir un cheval à la maison. J'ai aussi beaucoup appris dans la monte. Galoper, trotter, sauter, gérer le terrain varié en extérieur. Elles m'ont donné le goût de l'extérieur et de la balade, elles m'ont fait réaliser la différence entre le monde équestre (club, pension...) et le monde du propriétaire particulier. J'ai compris avec elles que monter n'était pas vital, et j'ai appris une approche bien plus naturelle et loin de la commercialisation du monde équestre. Elles m'ont redonné confiance en moi et j'en suis devenue propriétaire officielle. J'ai monté des projets et maintenant en retraite, je comprends l'intérêt d'avoir un vieu cheval chez soi. J'ai appris à vivre. ♥



 Inspiré par Aurore-de-chardet

Tags : tartine - mon parcours équestre - équitation - cheval - chevaux

Objectifs. 10/03/2012

Objectifs.

 
Les rêves guident notre destinée.
A nous d'apprendre à saisir leur sens et à les accepter.
.
.
TRAVAIL A PIED                                              • TRAVAIL MONTE                                             • COMPORTEMENT
.
- Boomerang Niveau 1                                                    - Épaules en dedans                                                         - Séparation calme des copines
- Boomerang Niveau 2                                                    - Hanches en dedans                                                        - Arrêt au montoir
- D.L Niveau 2                                                                   - Reculer dans le calme                                                    - Gestion des émotions fortes
- D.L Niveau 3                                                                   - Transitions fluides                                                           - Attention constante
- Touch-It Niveau 1                                                          - Mise sur la main                                                              - Attention permanente
- Touch-It Niveau 2                                                          - Incurvation à droite                                                        - Processus de réflexion 
- Touch-It Niveau 3                                                          - Incurvation à gauche
- Aspiration des hanches                                                - Cessions à la jambe
- Aspiration des épaules                                                 - Déplacement latéraux
- Exercice du Compas                                                      - Arrêt fluide au carré
- Exercice du Pivot                                                           - Passage barres au sol
- Embûches Niveau 1                                                      - 1ere Reprise de dressage
- Immobilité à distance                                                   - Galoper
- Monter sur un plot                                                        - Départ au galop fluide
- Passage étroit                                                                 - Galop sur le bon pied
- Passage étroit sur bâche                        
- Reculer en ligne droite
- Reculer/tourner à 90°
- Passer obstacle Niveau 1
- Passer obstacle Niveau 2 
- Passer obstacle à grande distance


BALADE 
                                                                                                            
                                                                                                       - Défi des 500Km 
                                                                                                       - Partir uniquement en licol
                                                                                                       - Partir plus de deux heures
                                                                                                       - Partir sans les copines
                                                                                                       - Trotter et galoper sans excès 
                                                                                                       - Aller au plan d'eau
                                                                                                       - Faire une balade nocturne
                                                                                                       - Faire une randonnée sur deux jours

Tags : communication intuitive - communication animale - cheval - animaux

Février 2018 05/02/2018

Février 2018

 
 
03 Février 2018 | Travail à pied 
 

Aujourd'hui c'est sortie en paddock toute la journée pour les juments. J'en ai vraiment ma claque qu'elles soient enfermées, en plus il fait beau. Le matin je n'ai rien de prévu avec elles, on s'occupe de nettoyer les box, trois bec-à-benne, on fait l'eau, je remplis deux filets de fourrage pour leur amener à la carrière,je remplis la grosse poubelle de semences que je vais, plus tard dans la journée, aller semer. Le matin il fait tellement froid qu'en sortant de ma voiture pour aller mettre l'eau à la carrière, je glisse et tombe. Autant dire que je n'ai pas rigolé, je ne m'y attendais pas et mon pied (pour ceux qui savent) n'a pas apprécié du tout. L'après-midi je décide sans précédent de faire un peu de travail à pied. Une envie soudaine de demander le coucher, pas de résultat je ne force pas et on passe à l'exercice du Boomerang que j'aimerais avoir acquis d'ici quelques semaines pour pouvoir passer aux prochains objectifs ! Même si Tartine était plutôt volontaire, entre Golfite qui vient nous "déranger", la chasse qui tire près de nous et l'averse de grêle qui menace, c'était difficile et tout le monde était électrique. On fini quand même sur quelque chose de pas mal et a 15h, prématurément on les rentre aux box car pas d'abri à la carrière pour éviter la grêle. 
 
 
04 Février 2018 | Balade catastrophique !
 
Février 2018

Des journées pareilles, je n'en veux plus, plus jamais. Le matin il fait super beau donc je sors les juments dans la carrière. Elles vont directement au foin, se roulent, s'ébrouent. Tout va bien. A 10h, je vais les voir, je les brosse, je leur fait des câlins et même si elles ne semblent pas forcément tactiles aujourd'hui, tout le monde apprécie ce moment de calme et de douceur. Je rentre pour manger et à midi et demi je décide de partir en balade, on fera le chemin jaune et on reviendra par la route. Déjà, le temps se couvre. Je suis malade. On a l'étalon à passer, la route à faire, il y a encore la chasse et c'est la guerre... Et  moi, je suis prise d'émotions que je gère tant bien que mal. Si le début de la balade se passe bien, ça commence avec Golfite qui s'arrête tous les deux pas (et je n'exagère pas!). Nina en profite pour brouter mais quand on repart, Nina ne suit pas, donc Golfite s'arrête de nouveau... Bref, c'est le cercle vicieux. Le terrain est accidenté tellement il y a de boue et d'eau, c'est génial, la pluie arrive légèrement, les tires nous stressent et les juments commencent à devenir infernales, pour trois brins d'herbes ! Un moment donné je pète une pile. Je ne peux pas le dire autrement. Je bride très sévèrement Golfite qui s'excite encore plus, je mets un coup de pied à Nina pour qu'elle daigne lever la tête, elle ne réagit pas, je passe mon temps à crier jusqu'au moment où mon corps me lâche, je pleure. Thierry n'aurait pas été là, je me serais laisser tomber le cul dans la boue à pleurer toutes les larmes de mon corps. La maladie, le stress des examens, la période psychologiquement critique qui revient tous les ans, ma négligence vis à vis de mes propres besoins, s'en était trop. Le retour à été dur et je décide, pour le plus grand plaisir des juments, je les lâcher une heure au parc de l'église où il y a de la place, beaucoup d'herbe, des arbres. Je suis malade, il pleut mais tant pis. Je les observe et je regrette d'avoir à les rentrer mais elles ne semblent pas m'en vouloir. Par contre, moi je culpabilise et me remets en cause... En les rentrant je leur fait un énorme câlin et bisou à chacune qu'elles ne repoussent pas et même Nina demande après moi pour les mamelles. Je finirai ma soirée très très mal. 
 
 
05 Février 2018 | Sortie ensoleillée au parc. 
 
Comme cette semaine je suis en bac blanc, je suis au lycée que durant des demis-journées et là, j'avais mon matin. Vu ce qu'il s'était passé la veille, je ne voulais rien d'autre que les mettre à la l'herbe. Il fait beau, il fait -6°C mais c'est agréable. On met le foin dans le parc des box et je sors les juments. Elles sont parties en ruades, ce sont roulé et on su apprécier l'herbe jusqu'au dernier brin. Comme mon épreuve de philosophie n'allait se finir qu'au plus tôt vers 17h j'ai préféré les rentrer à 11h pour éviter d'avoir à revenir le soir en pleine nuit. 
 
 
11 Février 2018 | Long weekend à rien faire !
J'étais en weekend jeudi midi donc j'ai passé plus de trois jours avec les juments. Et pour être tout à fait honnête, à part quelques câlins, des bisous, on a rien fait ensemble. Je les ai sortie au parc tous les jours sauf dimanche car il faisait vraiment trop trop froid. Elles avaient les pieds dans la boue mais elles n'ont pas hésité à se rouler. La mue a commencé !! Samedi matin Guillaume et Elisa étaient là alors ils nous ont aidé à faire l'eau et les box. Juste un bec-à-benne. Si non à côté de ça j'ai eu (et j'ai encore) beaucoup de paperasse, du travail administratif sans fin, j'ai aussi essayé de me reposer après ma semaine de bac blanc et de récupérer avant de retourner bosser au magasin pour les vacances. Samedi soir je suis passée m'occuper de Rina et des ânesses. Nico ne s'en occupe vraiment pas comme il faut, j'ai tout vidé et tout remis au sec, rempli l'eau, les râteliers, remis une bonne couche de paille bien sèche et évidemment câlins et bisous pendant plus d'une demi-heure, un vrai petit bonheur. Avec ça, je prépare mon anniversaire, soirée à Circourt Samedi soir (ça promet!) et mardi je passe voir les filles, les sortir, nettoyer les bacs d'eau ! 
.
.
13 Février 2018 | Nouvelle visite + TAP 
.
.
.
Aujourd'hui je suis venue avec une amie du lycée. En pleine épreuve de bac blanc nous avions discuté chevaux et j'ai justement appris qu'elle adorait les chevaux, qu'elle faisait partie de l'association Lakota mais que pour des raisons qui ne regardent qu'elle, elle est partie. Et aujourd'hui, comme les chevaux lui manquaient, elle est venue voir les juments avec la possibilité qu'elle s'occupe exclusivement de Tartine. On les a sorties en carrière. J'apprends doucement aux juments l'ordre "couche-toi" et plus je le disais plus Nina s'approchais de moi jusqu'à se coucher à deux mètres de mes pieds. C'était juste trop adorable ! Ensuite elles sont parties en vrille, j'ai amené du foin, elles ont mangé et on a travaillé un peu à pied pour que je montre les codes à M. Déplacements des hanches et des épaules, reculer, immobilité, un pas, boomerang, déplacement latéraux, revient. Une jument sympa mais électrique avec moi et une jument plutôt... Paresseuse avec M. Mais c'était drôle ! Et ensuite brouting pendant près d'une heure au soleil. C'était génial. 


19 Février 2018 | QUE DES PROBLEMES !!!!!!!! 

Après un super weekend sans rien faire (à par le taff habituel, comme d'habitude!) et à faire la fête pour mon anniversaire, les tuiles recommencent. Déjà je me prends la tête sévèrement avec Thierry. Il n'y a plus rien qui va et je le menace fermement de me barrer (et bien sûr j'ai pleuré une fois seule). Je coupe court, je m'en vais. Ce soir il m'appelle, il me dit que la pompe à eau est pétée, que les réparations sont au prix de la machine (soit pas moins de 350¤), que les fontaines sont toutes vidées et que les chasseurs nous foutent la misère. Il me dit ensuite que le mec qui nous loue les box contre prêt du tracteur (et TTC) nous fout dehors, du jour au lendemain. Il avait prévu de vendre ses vieilles baraques et il a trouvé acheteur. Donc on est à la rue. Entre les cours, entre le boulot, entre les merdes qui continuent avec la commune, les chasseurs qui nous prennent la tête, les bûcherons qui ont défoncé de A à Z le Grand Parc... Voilà qu'on nous fout dehors. Des box, rien qu'en matière première il nous faudrait investir 4 000¤. Et les box démontables, je ne vous en parle même pas.... La mairie refuse que l'on construise (même provisoirement) sur la carrière, qui nous appartient et qui est constructible car trop prêt des chasseurs donc forcément !! Bref moi je suis littéralement dans l'impasse financièrement, je suis usée par mon rythme de vie x10000. Je baisse les bras, je suis fatiguée et je suis de plus en plus dégoutée des chevaux. Avec Thierry on hésite à vendre, au moins Tartine... 


20 Février 2018 | Sortie au parc & câlins. 

Aujourd'hui et avec les nouvelles de la veille j'ai décidé d'arriver plus tôt aux juments et de les sortir. Comme d'habitude je prends Tartine et Golfite, je rentre dans le parc, je tourne pour fermer la porte du parc avec les juments dans le dos, la tête vers moi, je me retourne et là... Golfite se fout droit debout (les antérieurs à hauteur de mes yeux à 10cm) et Tartine qui tire sur place, au galop. Une folie. Je n'avais même pas envie de me fâcher, j'ai vu la scène au ralentie et j'ai juste apprécié. Thierry gueulait pas mal mais je l'entendais à peine. Autant vous dire que j'étais dans un état second toute la journée. Je caresse les filles, je les lâche et elles sont parties en ruade pendant au moins un quart d'heure. J'essaie d'associer l'ordre "couche-toi" à Nina quand elle cherche à se coucher pour qu'un jour elle puisse le faire sur demande et je les regarde. Des cinglées qui font plaisir à voir ! Et si le terrain est défoncé et bien tant pis. Le chasseur aura une bonne raison de nous foutre dehors. Ensuite je suis remontée au chalet, je devais vérifier les niveaux de la voiture et regonfler mes pneus et on a discuté. Thierry a plusieurs options, plusieurs idées, j'en ai aussi, on a des idées en commun pour voir comment faire, quoi faire, comment remédier aux situations. Je ne veux pas entrer dans le détail parce que ça me regarde mais c'est une situation vraiment compliquée qui, "juste" pour trois box, va peut être radicalement changer ma vie et celle de Thierry. L'option de vendre Tartine a même été envisagée parmi d'autres... La question reste en suspens. On a quelques mois pour trouver une solution et se retourner. Je suis retournée voir les filles, j'ai fait les box et je suis allée dans ma voiture. J'ai passé une bonne demi-heure à les regarder et une deuxième demi-heure à lire, du coup j'ai posé la caméra et les ai filmées. A 16:30 on les a rentrée, elles ont mis la tête dans le foin, calmes et déliées. 


Janvier 2018 31/12/2017


 
" La troupe et moi vous souhaitons de vous réaliser pleinement cette année et de vivre heureux ! " 
 
 02 Janvier 2018 | Balade en main avec Elisa 
 
Ce matin j'ai reçu un premier compte-rendu d'une communication avec Golfite et j'ai reçu mon nouveau téléphone portable. Du coup j'avais vraiment hâte d'arriver. En début d'après-midi je vois que le temps est couvert mais pas de pluie du coup je propose une balade en main et il n'y a qu'Elisa qui a bien voulu m'accompagner. Arrivée au box les juments appellent, je dis bonjour à chacune et je vais voir Golfite. Et bien très surprise de la voir de bonne humeur et prête à partir. Je mets les licols, je donne Nina à la petite et je prends les deux autres. Comment dire... Elles étaient posées sur ressort ! Tartine a passé son temps à trottiner et Golfite allongeait comme une malade. La pauvre Elisa se faisait traîner par la grosse qui tentait de nous rattraper. Plusieurs fois je m'arrête pour les laisser brouter mais deux fois j'ai dû me fâcher... Golfite était tellement excitée qu'elle ne faisait même plus attention à moi. J'ai quand même fait deux bisous sur son nez et elle n'a pas bougé. Après à peu près un kilomètre de chemin on fait demi tour. Je les fais passer dans les flaques d'eau, elles boivent mais sans plus. Elles s'en foutent royalement. Au retour on a croisé une jolie buse, pas sauvage pour deux sous qui nous regardait avant de s'en aller suite à la menaçante Golfite ! On les rentre aux box et Thierry et Guillaume nous rejoignent pour nous aider. Je m'occupe de donner à manger et rempailler. Elisa m'a aidé à enlever les licols et les garçons... Je ne sais pas vraiment ce qu'ils ont fait. La nuit a commencé à tomber donc on est rentré et les gamins sont repartis chez leur mère ! Au total on sera parti environ 45 minutes pour faire 2km. Mais c'était sympa ! 

05 Janvier 2018 |  Balade en main avec Thierry 
 
Hier j'ai passé mon temps à faire le fumier (un bec à benne!), j'ai reçu la botte de paille que j'ai dépiauté un peu pour pouvoir la ranger, j'ai rempli les gamelles, commencé à brosser les filles et nettoyé devant les box. Du coup aujourd'hui je n'avais qu'une envie : partir me balader et cette fois-ci faire une VRAIE balade, et pas juste un aller et retour sur un chemin. Thierry est moyennement partant mais comme son bras commence à aller mieux, je lui bouge les fesses. Je mets les licols et a 13:30 on est parti. A la base on devait faire le chemin jaune et donc prendre la pente en montée mais on a finalement fait la balade à l'envers. Je tiens d'abord Golfite et Tartine. La vieille pète le feu, Tartine un peu moins mais les pieds étant fraîchement parés c'est normal. On travers le village tranquillement, on croise Julien (atteint d'une myopathie et donc en fauteuil roulant) et la blonde en avait peur mais vraiment très douce elle a senti, elle a regardé et n'a pas bougé d'un centimètre. On continue, on monte au dessus du chalet et on se prend une première averse. Le chemin étant refait Golfite s'énervait, prête à galoper, Tartine de même... C'était sportif ! On arrive donc dans le champ tout en haut du village et là les trois étaient tiraillées entre l'envie de galoper, de brouter, de se rouler. Dur dur à gérer tant pour elles que pour nous mais on s'en sort sans trop de peine. A l'entrée du bois j'ai littéralement perdu Golfite qui se croyait sur un champ de course alors je l'ai laissée à Thierry et j'ai récupéré Nina. On fait un bout de chemin au sec dans les bois avant d'entamer la pente. Et on a hésité... Vraiment hésité !! Plein de boues, quasiment impraticable, un champ de bataille où l'eau ruisselle. C'était sympathique mais moi je veux la faire cette balade. Ça éduquera Tartine. Nina rien à faire, un vrai cheval de guerre, je m'appuies sur elle a défaut de réussir à l'arrêter et Tartine suivait comme elle pouvait avec plus ou moins de difficulté. Mais on a réussi. En bas, on laisse brouter parce que vraiment, j'étais usée. Et puis on prend le chemin jaune et là c'est une catastrophe. De l'eau, de la boue, encore et toujours, un vrai bonheur. Golfite est derrière, je suis en tête avec les deux autres. Elles marchent dans l'eau sans soucis mais plusieurs fois Tartine baisse la tête façon de me dire « j'ai soif ». Alors je m'arrête dans une flaque. Et là, vas-y que je te jette les antérieurs et que je te repeins !! Elle était déterminée et moi, morte de rire. On fini sur la route et on passe devant l'entier qui me fait de plus en plus mal au c½ur vu ses conditions de vie mais il a pas bougé et les juments non plus donc nickel. On les remet au box et j'y retournerai le soir pour faire la paille, l'eau et le foin. Un peu plus de 5km pour deux heures de balade, c'était très sympathique. 2018 commence plutôt bien. 
 
 
07 Janvier 2018 | 6 ans d'aventure ! 
 
Aujourd'hui quel bonheur de fêter mes 6 années d'aventure auprès de Nina&Golfite. Je réalise ma chance, un hasard, une rencontre inespérée, une proposition... Je n'avais que 13 ans. Toute cette aventure n'aurait jamais vue le jour sans Valérie et sa proposition. Tout a commencé grâce et avec elle et je ne pourrai jamais assez la remercier pour toutes les bonnes choses qu'elle m'a apporté, qu'elle a apporté dans ma vie. Je sais que c'est bateau de le répéter chaque année mais malgré tous nos différends, malgré notre éloignement, malgré les quelques faux-pas, Valérie est la personne qui m'a sauvé la vie, qui a réussi, sans le vouloir et sans le savoir, à me sortir d'une torpeur sombre. Six ans ce n'est pas rien, c'est tout un parcours de vie, toute une évolution, toute une aventure et un cheminement à la fois heureux et semé d'embûches. Les deux premières années ont été traîtres, j'ai dû me battre avec ma famille pour faire accepter ma passion du cheval avant celle de l'équitation. J'aurai été forcée à remonter en club pour prouver que mon niveau était encore meilleur, pour montrer à tous qu'avec Nina, on était le couple parfait. Je me serai attachée à un poney de club à Saverne qui m'aura causé ma première rupture émotionnelle violente. Et puis en 2013 mon père qui réapparaît, je m'éloigne volontairement des juments pour aller vivre à Lyon, à +500km des juments, de Thierry, de Guillaume, de Valérie. Mon espérance d'une famille unie s'est brisée 2013 était une année vraiment très douloureuse. Malgré tout, j'ai promis de revenir, peu importe le temps que ça prendrait. Thierry était toujours là, Valérie beaucoup moins et un fossé s'est creusé entre nous. En 2014 les jument sont en retraire, je reviens après neuf mois d'absence et affirme à Thierry que je suis encore là, prête à me battre pour les juments, peu importe les risques, peu importe les efforts. Valérie s'en va, je rachète Nina&Golfite et là commence l'aventure de ma vie. Je suis propriétaire, encore loin cependant mais à chacun de mes retours je me rapproche des vieilles, je me cultive beaucoup, je recherche le meilleur pour elles et j'achète Tartine fin 2014. Milieu de l'année suivante je reviens et prends tout le monde en charge sous mon aile. On manque de perdre Thierry, les vieilles vont mal mais je suis là je m'en occupe et je me bats. Tout n'a pas été facile mais au bout de six ans, mon travail paie. Les vieilles ont perdu 10 ans d'âge, Tartine est devenue une belle jument presque adulte, Nicolas et Magalie me permettent de m'occuper des ânesses et de la ponette. Je me suis rendue autonome dans l'entretien des pieds et je gère tout le monde à la baguette. Des hauts, des bas, des très bas, des réussites extraordinaires. En six ans. Parce qu'il est tant aujourd'hui d'entamer une nouvelle année d'aventure, encore pleine de surprises j'en suis persuadée ! Parce qu'il est tant de tirer ma révérence sur ces années à la fois merveilleuses et douloureuses... Je voudrais simplement dire que je tiendrai ma parole : Nina&Golfite resteront à mes côtés le plus longtemps possible et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir et davantage pour elles, pour Tartine, pour nous, pour Thierry, pour Guillaume et Elisa. Parce que cette aventure est tout simplement un rêve qui s'est réalisé et duquel je prends seulement conscience. Merci pour tout ! 


09 Janvier 2018 | Balade sous la pluie avec Thierry ! 



La balade du jour a été très significative sur le travail fait avec Golfite depuis plus de deux ans et surtout sur l'évolution de notre relation et de son bien-être mental, du coup je vais surtout me concentrer sur ce point dans ce résumé. En arrivant aux box elles m'ont toutes les trois appelées et Golfite s'est montrée très virulente à l'égard de Tartine, amenant pleinement mon attention sur elle. Alors dès le départ je lui ai parlé, comme je parle à un humain, parce que je sais qu'elle comprend parfaitement ce que je lui dis lorsque l'intention y est. Elle était parfaite ! Je n'ai pas d'autres mots. Je lui ai expliqué qu'on allait partir en balade, donc c'était l'excitation x10, je me suis concentrée sur elle du début à la fin. La balade en soi, n'en n'était pas vraiment une. L'humeur n'y était pas pour Thierry et ça partait mal mais avec Golfite c'était tout simplement un rêve. Tout en lui parlant, je l'ai lâchée, longe autour de l'encolure, en lui expliquant qu'elle obtiendrait davantage de liberté en m'écoutant et en restant concentrée sur moi. Que j'acceptais d'accélérer si (et uniquement si) elle restait à ma hauteur. Donc je l'ai lâchée, j'ai dû faire quelques rappels seulement et pourtant... Elle était derrière Nina ! Ce stress d'être guidée semble disparaitre peu à peu, elle semble vraiment lâcher prise comme il se doit. Elle était vraiment calme (par rapport à d'habitude). Je la laisse un moment donné à Thierry mais très vite je la sens qui se tend alors je la reprends de force. Je ne veux plus la voir se braquer en présence d'un humain ! Trop tard, la voilà partie à fond. On fait demi tour et on monte sur la route derrière les box. Là en général on marche, elle en a conscience mais entre nous, il y a un dialogue et elle en profite. Elle me montre qu'elle veut se bouger, qu'elle veut libérer son énergie. Alors on trotte. Tartine peine à suivre, ça agace Golfite et moi je fais comme je peux entre les deux. Je pense alors très fort à Golfite en train de galoper à mes côtés et voilà qu'elle part au galop (coïncidence ?) sauf que moi, avec mes petites pattes, je n'arrive pas bien à suivre alors ça l'arrête. On broute et je veux vraiment voir ses réactions à l'arrêt. J'ai pu la caresser partout !! lui faire quelques bisous, la laisser à l'arrêt au milieu de la route sans trop de stress. On a vraiment beaucoup évoluées ensemble et ça me rend fière, heureuse mais aussi très anxieuse parce qu'il y a encore du boulot. Merci ma vieille Golfite pour tout ce que tu me donnes !


13 Janvier 2018 | Balade avec Guillaume et Thierry
.
.
Donc samedi matin on part aux box et on décide de se bouger pour de bon. Je suis la première à y aller, je nourris, je repousse les crottins, je remplis au mieux les gamelles d'eaux et Thierry et son grand arrivent. On commence à vider. Un bec à benne. Ils vont décharger. Ils reviennent. Deuxième bec à benne. Un ami arrive avec son tracteur alors on en profite pour faire un troisième bec à benne. Une joie. Je propose de sortir les juments au parc mais moi, du haut de mes 55kg , j'ai planté jusqu'à mi-mollets. Donc on se dit qu'on sortira en balade l'après midi. Mais ça part mal. Ma voiture fait des siennes et je suis obligée de démonter la portière, de l'ouvrir et se voir ce qui ne va pas. Heureusement, j'adore la mécanique, ça me sauve donc pas mal dans ces moments là. Et finalement on peut partir. Je prends Golfite, Thierry prend Nina et Guillaume prend Tartine. Au départ ça se passe bien, Golfite est au top, très en avant. Mais voilà que dans la cote au dessus du chalet Golfite fait de nouveau son tour sur elle même. Elle devient complètement cinglée. Je la canalise et avant de chercher à comprendre je la mets dans un certain inconfort pour qu'on puisse toutes les deux réfléchir. Mais dur... Donc Thierry prend sa vieille et moi je reprends Nina. Elle est top, ça se passe bien mais à l'entrée du grand champ Golfite s'excite. Rien d'anormal en effet mon je serai beaucoup plus apte à la gérer. Au départ je la bride, je la tiens court et essaie de lui faire prendre conscience que si elle reste à la hauteur,on trottera (entraînement pour l'été, donc). La vieille est à fond, elle a compris le truc et du coup elle galope, trotte, repart au galop. Une folle. J'adore. À 31 ans ça fait quand même très plaisir. Mais... Un moment donne la longe me glisse des mains et Golfite part au galop dans le champ de l'autre côté du bosque de forêt. Elle a levé les fesses un peu trop près de moi et je le suis pris le postérieur gauche dans la cuisse. Mais Elle était trop belle... moi un peu moins. Mais comme les copines étaient loin derrière elle a fait demi tour. On aurait dit un étalon arabe.  une beauté. Je la récupère et on repart. Là on voit au loin des promeneurs immobiles (tu m'étonnes) et c'est Tartine qui semble avoir peur. Comme Guillaume est pas trop sûr de lui c'est moi qui la reprend, Thierry reprend Golfite et le grand prend Nina. La blonde est très regardante, impossible de lui faire descendre la pente. Elle part au galop, glisse, lève le cil pour se rattraper. Elle ressemble à 300% à un étalon. Donc demi tour je veux lui montrer les gens mais on ne les voit plus donc on continue. Jusque là ça va et on part sur un kilomètre à travers champs. Les filles sont vraiment à fond et Tartine pète le feu. Je la soupçonne d'être en chaleur. Elle est sublime, gonfle l'encolure, a des allures aériennes de fou. Mais bon elle commence à me saouler et me manquer de respect. Plus du tout à l'écoute. Elle part au galop, lève le cul. Du coup j'ai été obligée de la canaliser et de la mettre dans l'inconfort pour lui faire comprendre qu'elle ne doit pas me dépasser. Le reste s'est très bien passé. On arrive à la fontaine où je les laisse boire. Tartine va boire, joue dans l'eau et réfléchi. Elle fini par mettre la tête dans l'eau jusqu'au yeux.  elle s'est fait surprendre et avait un air complètement débile. Elle n'a pas compris ce qui lui arrivait. Elle a encore des choses à voir ma grosse de 10 ans.  On remet tout le monde au box et on rentre. 
.
.
16 Janvier 2018 | Balade/trotting avec Thierry. 
.
Janvier 2018
.

La balade d'aujourd'hui a été tellement incroyable et riche que je suis obligée de me lancer dans l'écriture d'un pavé. Ce matin le temps était tellement pourri qu'on avait prévu deux choses : soit on sortait faire brouter les juments quelques minutes vite fait, soit je faisais une séance de stretching à Golfite pendant que Thierry brossait les deux autres. Sauf que lorsque je suis arrivée, il n'y avait plus de pluie, plus de vent, et un grand soleil chaleureux. Thierry est de bonne humeur donc je lui dis qu'on part en balade et bizarrement, il est vraiment partant. Au box les filles sont calmes, je mets les licols et on sort tout le monde. Je commence par prendre Golfite en main et je propose de prendre le chemin derrière les box qui mène à l'ancien parc du fond que les juments adoraient. Alors on part là dessus. J'ai une jument vraiment posée, calme, bien dans ses sabots, agréable mais qui cherche à brouter en permanence. Surprenant venant de Golfite mais j'abdique évidemment et lui fou la paix. Sauf que la balade se transforme en brouting et ça agace Thierry. Je prends donc Nina et Tartine pendant qu'il prend sa vieille et là c'est la surprise totale. Nina qui trotte sur place, qui ne demande qu'une chose : y aller et se défouler. Donc au départ je la tiens et je la canalise mais finalement je lâche-prise et je cours avec elle sur quelques centaines de mètres. Elle est contente, elle fait le cheval de guerre comme je l'ai connue (et j'ai craqué devant sa bouille) mais Tartine avait du mal à suivre. Elle voulait venir à notre hauteur mais Nina lui faisait comprendre que c'était niet ! La sale vieille. Du coup on est revenu au pas et on les a fait brouter. Au loin il y avait des chasseurs du coup les trois étaient obnubilées par les étendues champêtres c'était sympa. Golfite voulait absolument retourner dans son ancien parc qui est aujourd'hui une réserve naturelle pour protéger les grenouilles et les écrevisses.... Après une dizaine de minutes on fait demi-tour et cette fois on le fait au trot. Elles étaient à fond et elles m'ont usée du coup, je les arrête pour brouter et elles vont dans une flaque d'eau. Au départ je ne fais pas gaffe mais elles plantaient sévère, du coup difficile de ressortir et c'était une affaire, fallait les voir. On continue, on alterne entre le brouting, le pas et le trot. On fait aussi plein de câlins, Nina n'arrêtait pas, elle semblait vouloir des bisous et Tartine, jalouse, venait entre nous deux. De vrais amours. De retour à hauteur des box on se demande ce qu'on fait. Je propose donc de faire le tour du village parce qu'il est encore tôt, je ne veux pas rentrer et encore moins remettre les filles aux box par ce superbe temps. Alors c'est parti. On les arrête à la fontaine où elles font les abruties, elles jouent dedans et Tartine me trempe puissance 10, je caille mais c'est pas grave. Là les deux passent leur temps à trotter, à se battre pour savoir qui sera devant... Alors que Golfite était d'un calme olympien. On monte la côte direction la ferme de Pascal et on les fait brouter en haut. Après une petite pause on prend un chemin qui redescend et on va vers la route. Une voiture arrive donc je m'arrête au céder le passage mais les vieux qui conduisaient ralentissent pour nous dire bonjour et regarder les juments. C'était sympa mais difficile de les tenir. On rattrape Thierry et Golfite au trot et on croise Florian donc on s'arrête et on discute. Deux juments patientes et adorables mais Tartine était intriguée par la BMW... Bref plusieurs fois je lui demande de reculer et de décaler les hanches parce qu'elle a tendance à empiéter sur mon espace et j'ai horreur de ça. Ca l'a canalisé donc on a pu repartir, on ferme la boucle et on rentre aux box où les filles étaient sages. On a fait le boulot et je suis rentrée chez moi parce que la nuit est très vite tombée. Au total on a fait 3,6km en 1h25, de vrais escargots mais c'était vraiment agréable !! 


19 Janvier 2018 | Je n'ai plus de voiture.... Et je me suis fritée avec ma famille.... 
.
Aujourd'hui c'est vraiment la tuile. Mon année commençait vraiment trop bien pour être vraie. Etant donné que je n'avais pas cours cet après-midi, j'ai pris ma voiture ce matin pour aller en cours. J'ai fait mon créneau que j'ai loupé deux fois et une fois garée, impossible de tourner la clé pour arrêter le moteur et impossible de retirer la clé... Du coup j'ai fait caler la voiture et j'ai débranché la batterie en priant qu'il n'y ait pas d'étincelles et que personne ne cherche à voler ma voiture durant la matinée de cours... Quand je suis revenue à ma voiture à 11:00 Thierry était là pour m'aider mais impossible de faire quoi que ce soit alors j'ai appelé l'assistance. Comme le dépanneurs tardait à venir j'ai dis à contre coeur à Thierry de rentrer chez lui et que, tant pis, je ne viendrai pas à Circourt ce weekend. Et fait est dit, le dépanneur n'est venue qu'à 14:30. Mais il était sympa donc ça va. Pour couronner le tout mon arrière-grand-mère m'a fait une scène parce qu'elle ne supporte pas Circourt, ni les juments, ni Thierry, bref, elle refuse de A à Z mon Univers (mon Jardin d'Eden) et ça m'a tellement fait mal au coeur que j'ai écris un post facebook.  


21 Janvier 2018 | Sortie Brouting & essaie de Nina en dextre !
.
Janvier 2018

Comme j'ai trouvé quelqu'un pour m'amener à Circourt et qu'aujourd'hui il ne pleuvait pas, j'ai choisi de sortir les juments en brouting pour qu'elles voient autre chose que leur box et leur foin. Du coup j'ai voulu tenter de monter Tartine à cru en licol avec Nina en cheval de bat. Thierry m'a mise à cheval et il est parti avec sa trotteuse. Nina avait chaud les fesses, j'ai dû la remettre à sa place plusieurs fois mais dans l'ensemble ça s'est vraiment très bien passé, pour une première avec ces deux là c'était chouette. Je n'ai pas voulu les embêter longtemps donc au bout de quelques centaines de mètres je suis descendue de cheval. En réalité c'est parce que quatre jeunes en scooter arrivaient comme des balles près de nous, Tartine n'était vraiment pas rassurée du tout et j'ai bien cru qu'ils allaient nous rentrer dedans. Du coup ça a marqué la fin de la bonne entente. On a continué et on a croisé le maire qui nous a méchamment toisé. Le jour où il s'occupera de son étalon et qu'il le nourrira et l'abreuvera je lui dirai bonjour mais pas avant. On continue dans le village, on ferme la bouche et on rentre tout le monde. J'ai passé une demie heure dans leur box à leur faire des bisous et des câlins, c'était trop agréable ! +1.0km ! 
.
.
27 Janvier 2018 | Parc et Méditation. 
..
Aujourd'hui j'ai pris la décision de sortir les juments. Après moult disputes sur le fait qu'on ne puisse pas lâcher les juments au parc parce que ça va tout défoncer et que ça ne nous appartient pas, et bien j'ai choisi de sacrifier la carrière et de les lâcher. 500m carré, mais pour un paddock de détente c'est pas mal, elles peuvent s'y rouler, galoper, trotter, être libres de leurs mouvements et manger un peu d'herbe. Du coup ce matin elles étaient toutes excitées et quand on les a lâchées, elles sont parties comme des folles. Entre temps on retourne aux box, on charge deux becs à benne de fumier qu'on va ensuite décharger. Je rempaille, je mets le foin et on rentre manger. L'après-midi les garçons ont du rangement à faire de leur côté alors pour une fois je vais juste profiter du moment avec les juments. Je me suis posée environ 1h30 au milieu de la carrière à méditer. Nina n'a pas arrêté de me tourner autour, elle est même venue me lécher puis me bousculer pour que je lui gratte les mamelles mais je me suis arrêtée à deux bisous sur le bout du nez. Comme j'avais les yeux fermés, c'est la vidéo qui me le montrera mais Tartine aussi a fait sa curieuse de nombreuses fois sans intervention. Une seule fois elle est venue me pousser pour manger l'herbe sous moi. Ensuite on a fait plein de bisous et de câlins. J'ai choisi de passer un instant avec Golfite, a travailler a pied, a la manipuler et la toucher partout ce qui m'a permis de pointer quelques petites choses ! A 15:30 on les rentre au box pour la nuit. 
.
.
28 Janvier 2018 | Jeux et câlins au parc ! 
.
.
Aujourd'hui, de nouveau je les sors en carrière. Elles sont beaucoup plus calmes et douces que la veille. On met du foin, je mets l'eau et je suis quasi-entièrement bloquée du dos. J'ose faire abstraction, je sers les dents et me dis que ça passera. Je ne retourne les voir que l'après-midi a 13:00. Pendant que les garçons regardent la course du Touquet à la télé, moi je prends mon sac de pain et vais en carrière. Il pleut, ça brucine, ça caille mais tant pis, j'adore ! Je n'avais vraiment rien prévu de spécial et finalement d'avoir du pain m'a donné envie (et je n'ai pas réfléchi) de les faire "travailler" de façon cognitive et de les canaliser. Du coup j'ai commencé par l'exercice de la nourriture. Elles devaient attendre patiemment que je place les morceaux de pain devant elles et que je leur donne le signal pour manger. C'était difficile au départ, surtout parce qu'elles étaient trois. Tartine était exceptionnelle comme d'habitude, Golfite impatiente mais appliquée mais alors Nina... Quoi que le dernier passage (vidéo) elle était top ! Quand je vois les pneus, les frites, les barres, les ru-balises, je n'ai pas pu céder à la pression de leur faire faire des activités ludiques. Alors Tartine ce n'est plus à prouver, elle n'a peur de rien (ou de pas grand chose) et elle adore chercher. Golfite s'est SUPER BIEN prêtée au jeu, on voyait vraiment qu'elle travaillait intellectuellement, qu'elle s'éveillait et plusieurs fois elle est revenue vers moi, j'ai pu la caresser, lui faire des bisous. Elle en redemandait, c'était agréable. Elle a tout de même fini par préférer aller manger du foin puis de faire une pause-sieste. Et Nina n'a vraiment pas adhéré à la chose. Déjà parce qu'elle s'est fait virer illico par Golfite mais surtout parce qu'elle ne travaille pas avec sa tête. Ca l'agace, ça l'ennui, elle n'est pas à sa place. Alors elle a eu son pain mais elle a bien compris que pour avoir le pain en même temps que les autres, elle devrait aller le chercher seul, si non elle ne l'aurait qu'une fois les activités achevées. Elle a été très patiente. A 15:30 Golfite, trempée de pluie attendait à la porte alors on les a rentrée au sec pour la nuit et pour la semaine malheureusement si je n'ai pas ma voiture.... 


30 Janvier 2018 | Dernière visite du mois ! 

Cet après-midi, grande nouvelle, ma voiture est prête !! Comme il était déjà tard dans l'après-midi j'hésitais mais je me suis quand même décidée, je suis allée rendre visite aux juments. C'était en coup de vent car la nuit est vite tombée ensuite mais j'ai fait un bisou à chacune, j'ai nourri et je les ai regardé un peu. Je ne pourrai pas y retourner avant vendredi alors, parce que je suis trop heureuse d'avoir ma voiture, j'ai voulu terminé l'article là dessus ! 


Total Kilométrique de balade : 17,6 km ! 

Tags : Equitation

Décembre 2017 01/12/2017

Décembre 2017

 
 
02 Décembre 2017 | Box & nouvelle pièce 
 
 Aujourd'hui c'est la journée de l'enfer ! Je me lève très tôt pour pouvoir aller voir les filles. Je leur donne à manger et je remets les bacs d'eau à niveau mais je n'ai pas le temps de faire plus. Je pars chercher Thierry et nous voilà partis en courses. On ne rentre qu'à 10:30 et on a encore les box à faire. Donc jusqu'à midi et demi on a sorti les juments au parc, on a vidé les box, rempaillé, remis 250L d'eau, rempli les filets à foin. A midi et demi je vais faire à manger et dès 13:30 je m'attaque au gros ménage de mon futur bureau. Et oui, au chalet, la chambre du bas m'est désormais destinée. Je pourrai donc filmer mes vidéos, réviser, apprendre, faire mes cours, gérer un peu toute la paperasse de Thierry au calme ! Mais ça m'a demandé tout l'après-midi pour gérer. Nettoyer, jeter, ranger, déplacer les meubles, faire le "bureau". Bref, pas moins de cinq heures de travail. Le soir je retourne voir les juments, je les rentre au box, je vérifie tout et m'en vais ! 
 
 
03 Décembre 2017 | Essai de la nouvelle selle + travail à pied !
.
.

Aujourd'hui, malgré tout le boulot, j'ai décidé de prendre une demi-heure entre midi et deux pour essayer la nouvelle selle ! Je suis tombée sur l'occasion rêvée, une selle Norton sans arçon, en très bon état. Je l'ai reçue Vendredi et j'ai décidé de l'essayer. Je suis allée cherché Tartine au parc et j'ai essayé la selle. Une merveille. Nickel pour la jument. Je me mets à cheval sans étrier et là c'est la révélation. Un bonheur, ce qu'il me fallait ! Je marche Tartine sur la route plus ou moins rapidement, en licol. Elle a du mal à quitter les copines et monte vite en pression mais je sens la moindre réaction physique de la grosse, je suis bien assise en selle et Tartine répond mieux au poids du corps. Une très bonne chose. Je la fait un peut trotter, là encore c'est parfait mais je pense devoir investir soit dans un tapis à gouttière, soit dans un amortisseur. A voir. Je suis ensuite descendue, j'ai travaillé à pied, je l'ai dessellée, mise en liberté et l'ai ramenée au parc. A 15:30 je vais pour les rentrer et je retour en ville parce que j'ai un dossier de Droit qui m'attend ! 
.
.
05 Décembre 2017 | Balade en main. 
.
Décembre 2017
.
Comme tous les Mardis, après mes cours, je m'en vais voir les juments. Si le matin il faisait plutôt beau et bon, en arrivant à Circourt c'était l'hiver. Il faisait tout gris et tout froid et Thierry, au téléphone, m'a dit qu'il avait mal au bras. Bref, ça partait plutôt mal pour l'après-midi mais finalement j'ai pu faire ma petite balade à pied prévue. J'ai choppé Thierry en route et on est directement descendus aux box. C'est adorable comme les filles reconnaissent ma voiture, c'est pas grand chose mais j'adore ! Je donne un bout de pain à chacune, je mets les licols, je tiens Tartine et Golfite et c'est parti. Entre la chasse et le bruit des tronçonneuses nous avions peu d'itinéraire donc nous sommes montés direction Virine. Golfite avait la patate et ça excitait Tartine, alors si au départ, elles arrivaient à se contenir, c'est vite devenu une course entre elles. Et moi j'étais là, au milieu, pas du tout à ma place. On les a fait brouter et marcher 45 minutes environ, on a croisé un tracteur et elles ont été très gentilles et patientes. Et puis j'ai lâché Tartine en liberté, comme c'est une jument sympa mais gloutonne j'ai vite déchanté à la tenir. Et puis Golfite à choisi d'aller chercher l'herbe de l'autre côté du fossé donc la vieille avait les antérieurs dans le trou, le cul en l'air, elle mangeait calmement. Au retour elles trottaient sur place, même Nina a suivit le mouvement mais Thierry l'a vite (mais gentiment) calmée. Une fois aux box je m'occupe de donner à manger et préparer la paille et Thierry s'est occupé de l'eau et des crottins. Je suis rentrée une fois la nuit tombée, j'avais pas envie de partir !
.

08 Décembre 2017 | Balade sous la neige. 
.
.
Aujourd'hui, comme prévu on est parti en balade avec Guillaume et Elisa. A la base je voulais surtout essayer la couverture séchante à Tartine et finalement ça s'est terminé en balade. Il faisait beau donc on en a profité. Elisa prend Nina, moi Tartine et Guillaume prend Golfite et arrivée 10m plus loin, je décide de me mettre à cheval. Tartine n'avait pas franchement envie et la pauvre, je ne lui ai pas laissé le choix. Par contre après, c'était une perle, bien en avant et prête à partir en balade. On les fait brouter, on parle, on rigole et je mets à terre. Guillaume en a un peu marre de Golfite donc je la récupère et pour rigoler je mets le gosse à cheval sur Tartine. Bah Guillaume, c'est plus vraiment un gosse... Il pèse son poids et il se débrouille vraiment bien ! Du coup on est resté trois bons quarts d'heure puis on les a remises au box. Elles étaient contentes et nous aussi. Dommage qu'on ne puisse pas les lâcher au parc... 
.
.
12 Décembre 2017 | Brouting + monte ! 
.
Aujourd'hui, comme d'habitude, je quitte à 14:00 donc je pars directement voir les juments. Thierry me propose une balade à pied pour faire brouter les juments mais j'avais pour projet d'essayer ma selle. Donc on a fait les deux. Thierry à tenu les vieilles pendant que je montais. La nouvelle selle c'est une horreur, autant elle est top pour la balade, autant pour le reste je suis encore incapable de trouver ma place. Et Tartine ne m'aide vraiment pas. Impossible de mettre le pied à l'étrier sans qu'elle avance ou qu'elle décale les hanches. Une fois à cheval j'ai une pile électrique et elle m'a vite tendue à me menacer de se foutre debout ou de se foutre dans le fossé. Un moment donné elle est top donc je veux la faire brouter mais débile comme elle est impossible de l'arrêter. Je souffle et je décide de prendre Golfite en cheval de bas. LOOOOOOOL, elles se poussaient dans le fossé, elles faisaient la course, elles cherchaient à se bouffer. J'ai mis pied à terre, on a mis les vieilles au parc et j'ai essayé de bosser Tartine. On s'est dit ce qu'on avait à se dire et même si elle était difficile j'ai pu cibler différents points à travailler ! Je mets pied à terre, descelle et je la fais brouter avant de rentrer tout le monde. J'ai amené Thierry en course et je suis rentrée à 18:40 ! 
.
.
16 Décembre 2017 | J'arrête le blog ? 
.
Depuis quelques temps je me rends compte que l'hiver, on ne fait rien. Ce weekend d'ailleurs à part avoir un maximum de boulot, à part me passionner encore et toujours pour le sport et m'informer encore et toujours sur le végétalisme, la santé, la biodiversité, je ne fais rien. Je prends beaucoup de plaisir avec le format vidéo et du coup, je me sens lassée du blog. Ce n'est pas la première fois que ça m'arrive et j'espère que ce sentiment yoyo s'arrêtera. Quoi  qu'il en soit comme je l'ai dit on a eu énormément de travail ces deux derniers jours, j'ai fait du sport, j'ai fait mes devoirs, je me concentre un maximum sur mes passions qui sont la lecture, le sport et la culture en général ! Les juments, loin de passer en second plan, font dorénavant parti de mon quotidien et ne font donc plus partie de mes "passions". Je ne pratique plus l'équitation, l'hiver toute activité est à 0, bref, pour le moment je sens qu'on va faire un break.
Cependant, si vous appréciez nous suivre, j'essaierai de faire des vlogs plus ou moins régulièrement pour avoir une trace de mes journées et aussi pour échanger avec vous ! 


19 Décembre 2017 | Toujours rien. 
 
Le blog commence à prendre une tournure qui ne me plait pas donc je pense que je vais terminer l'article de décembre et m'arrêter ensuite. Donc oui aujourd'hui je suis passée voir les filles mais comme d'habitude pas moyen de les sortir, je peux donc compter sur Guillaume pour le faire et ça c'est cool. J'ai dû allé chez FeuVert pour la voiture, rien de grave bien entendu mais j'ai dû payer. Ensuite il a fallut que j'aille faire des courses et puis après je suis rentrée tôt parce que j'avais du taff ! Donc les juments allaient bien. Tartine a réussi à passer un postérieur de l'autre côté de la chambrière qui sert de séparation. Elle nous regardait comme une mongole... Du coup j'ai enlevé la chambrière mais elle m'a glissé des doigts, ça a claqué sur elle. Elle a eu peur mais du coup, maintenant, elle devrait s'en méfier un peu plus (jusqu'à la prochaine fois. J'ai nourrit, j'ai fait des bisous à tout le monde, j'ai fait les box. Bon et puis bonne nouvelle, Thierry est allé voir un magnétiseur et sa douleur au bras semble s'être évacuée. Il devrait certainement y retourner deux fois mais il est métamorphosé ça fait plaisir ! 


29 Décembre 2017 | Balade avec Valentine + parage ! 
Décembre 2017

Je ne peux pas m'empêcher de venir ici et vous donner des nouvelles ! Donc à mon avis le blog restera aussi longtemps vivant que je le resterai aussi. Vendredi on a reçu la visite de Valentine toute la journée, je suis allée la chercher le matin et dès le départ je l'ai mise au boulot. Les juments étaient crépies de mer*** et pour brosser ça nous n'étions pas trop de deux personnes. Pendant qu'elle brossait j'ai donc décidé de faire les pieds de Nina. La jument était très très compliquée, elle ne voulait rien savoir et j'ai dû hausser le ton plusieurs fois pour éviter de me faire un lumbago.  Mais le résultat fut plus que concluant. J'ai encore les talons à redresser mais on y vient à bout et ça c'est top. Les deux autres attendront un peu pour être faites. On va manger et l'après midi je propose à Valentine une balade à pied. Malgré le vent, le froid et la tempête de neige elle a accepté. Au box elle m'a épatée. Elle est tombée amoureuse de Golfite, la vieille n'a rien dit, elle l'a laisser rentrer dans le box, la caresser, un vrai duo. Du coup je lui ai laissé la vieille pour partir en balade et a fait un bout de la balade de Virine. On a passé un bon moment mais nous n'avons pas rencontré le chamois. (Oui car la veille avec Thierry et Guillaume on est parti en balade avec les filles et on a croisé un chamois mais la con de Tartine en avait peur et passait son temps à ronfler!). Quand la tempête a commencé à s'intensifier on a fait demi-tour, on a fait les box et je l'ai ramenée chez elle. Une bonne journée et heureuse de savoir que Valentine reviendra souvent !
 

   •   •      
Happy New Year & Merry Christmas !

Tags : équitation - Horse - blog - sport