Mon parcours.

 
Tous sont entrés dans ma vie,
et l'on changé différemment, chacun à sa manière.
 
 
Mon parcours.
Nortal.

Nortal est le premier cheval que j'ai rencontré (depuis mes 3 ans) et duquel j'ai appris beaucoup. Seule. C'est un cheval qui appartenait à mon institutrice de CM1 et que j'aurais pu monter si l'envie avait été au rendez-vous. J'ai passé beacoup de temps avec lui, sous tous les temps, mais ce n'était pas le cheval le plus facile de la horde. Timide mais curieux, il m'a apporté des connaissances sur le comportement équin qu'aucun livre n'aurait pu m'apporter jusque là. J'ai passé des heures et des heures à le caresser, à le brosser, lui faire les pieds et l'observer. Qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il neige je n'ai pas hésité à lui rendre visite. Au bout de deux ans, il connaissait mes horaires d'arrivée et de départ et me suivait sans arrêt, il cherchait après moi parce qu'il savait qu'à chacune de mes venues, j'apportais un petit morceaux de pain sec et dur. C'était notre petit rituel à nous. Il était pour moi le début de mon aventure, ma "période d'essaie", mon plus beau souvenir. Il m'a appris l'approche du cheval. 




• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


Mon parcours.
   Azia.

Azia, c'est un petit peu la star du blog, mais aussi ma plus belle aventure. Azia est la pouliche "surprise" de mon institutrice de CM1. J'ai été l'une des premières à avoir vu la petite, et surtout l'une des deux seules à avoir pu l'approcher et la caresser en présence de sa mère. J'ai rapidement pu créer un lien avec elle et c'est naturellement que chaque soir, j'allais la voir. Je suis longtemps restée loin d'elle, a l'observer dans le calme le plus total. Et puis elle est d'elle même venue vers moi, elle a d'elle même décidé de jouer avec moi. Alors âgées de tout juste dix ans, j'ai appris grâce à elle à observer un cheval, à le brosser, à dialoguer avec lui par le corps, j'ai appris la patience et enclenché une recherche sur le comportement équin. Elle m'aura appris à avoir conscience de moi et des autres. Elle m'aura illuminer sur la philosophie actuelle. 




• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


Mon parcours.

    Leader.

Leader était mon chouchou dans mon premier club. Je l'ai monté pour la première fois en Juillet 2011, dans une séance de plat, une séance très simple qui s'était avérée difficile pour moi. Leader est un poney de propriétaire mis au paire. Un poney qui a son caractère et qui peut être très doux et très gentil, tout comme il pouvait être infecte et méchant. Je l'aimais parce qu'il ne me laissait jamais droit à l'erreur, parce qu'il était chiant et confortable. C'est grâce  lui -entre autre- que j'ai pu évoluer dans ma monte et dans mon approche du cheval au box. Il m'accueillait cul en avant, oreilles en arrière, et il m'est arrivé de ne jamais pouvoir rentrer sous peine de bottage ! Mais sans expliquer pourquoi, je m'étais très attachée à lui et à ce qu'il était. J'ai fait mon premier Gymkana avec lui, où nous avons terminés derniers -5eme- de ma faute parce que j'avais zappé une étape, mais il avait été extraordinaire. A l'époque, j'aurais juré qu'il était le cheval de ma vie. Il l'a été, un temps.





• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


Mon parcours.
    Sucanel.

Sucanel aurait pu être le poney de ma vie, mon univers et mon avenir. Je l'ai connu dans mon second club où j'ai passé mon second galop. La première fois que je l'ai monté, on m'avait prévenu qu'il était infecte, méchant, dangereux, incontrôlable et sans sentiment. Pourtant, j'ai découvert un poney difficile, certes, mais absolument génial, avec qui tu peux apprendre et faire des erreurs, avec lequel tu tombes, avec lequel tu te fais mordre, mais avec lequel tu te sens en vie. Après la première monte, Laurie, ma monitrice, me l'a toujours décerné. Saut, plat, dressage, j'avais le droit à tout et dieu sait que cela n'a pas été facile mais j'ai beaucoup évolué grâce à lui et il a été un enseignant tortionnaire et formidable ! Malheureusement, Sucanel appartenait à une amie de Laurie, chez laquelle il est reparti avec ses soeurs et sa mère et Laurie aussi est partie. Cette séparation m'aura définitivement coupée des clubs.




• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
Mon parcours.
Nina et Golfite.

Tout le monde connait Nina et Golfite, ma dernière histoire, mon histoire actuelle et passée. Mon histoire la plus belle et la plus riche jusqu'aujourd'hui. Grâce à elles, j'ai appris à m'occuper d'un cheval, à faire des soins, à écouter le cheval, à faire les box, à nettoyer les parcs, les plaies, bref, j'ai appris à avoir un cheval à la maison. J'ai aussi beaucoup appris dans la monte. Galoper, trotter, sauter, gérer le terrain varié en extérieur. Elles m'ont donné le goût de l'extérieur et de la balade, elles m'ont fait réaliser la différence entre le monde équestre (club, pension...) et le monde du propriétaire particulier. J'ai compris avec elles que monter n'était pas vital, et j'ai appris une approche bien plus naturelle et loin de la commercialisation du monde équestre. Elles m'ont redonné confiance en moi et j'en suis devenue propriétaire officielle. J'ai monté des projets et maintenant en retraite, je comprends l'intérêt d'avoir un vieu cheval chez soi. J'ai appris à vivre. ♥



 Inspiré par Aurore-de-chardet

Tags : tartine - mon parcours équestre - équitation - cheval - chevaux

Report abuse