AVRIL 2018

AVRIL 2018

  
Jeudi 05 Avril 2018 | Sortie sur les chemins...
 
Après cinq jours de weekend loin des filles j'étais vraiment heureuse de les retrouver. Plus jamais je pars loin d'elles si longtemps ! Après les cours je suis donc allée les voir, j'ai préparé deux piquets, deux fils, que j'ai tendu sur le chemin derrière les box, j'ai licolé les juments et je les ai lâchées dans la parcelle de chemin. Elles étaient trop contentes, et même le soleil s'est joint à nous. Elles étaient excitées d'être dehors en semi-liberté, elles ruaient, galopaient. Seul problème, elles n'ont pas réussi à se rouler. J'ai passé un bon quart d'heure avec Nina à la papouiller, elle adorait ça. J'étais carrément assise sous elle, en totale confiance. Mais c'est quand même impressionnant. J'ai voulu câliner Tartine et Golfite mais elles étaient bien trop nerveuses pour ça. Donc je leur ai foutu la paix. Elles ont bu dans le petit fossé, Nina a manqué de s'enfoncer dedans et d'y tomber en voulant manger l'herbe de l'autre côté. Vexée, elle en est partie loin ! Au bout de deux heures et demi (donc 17:30) ça commence à sérieusement se couvrir donc on les rentre aux box, on s'occupe d'elles, je leur fait plein de câlins et je remonte au chalet manger un petit truc. Là, ma Pâquerette m'a fait une grande fête, les deux autre chats sont venu me dire bonjour et me quémander à manger. Je suis partie bien plus tard que d'habitude ! [VIDEO]


Samedi 07, Dimanche 08 Avril 2018 |  Problèmes et détente !? 

Ce weekend il fait tellement beau que Vendredi soir on a sorti les juments au parc. Elles étaient vraiment trop heureuses de sortir donc j'ai passé une bonne heure à les regarder. Samedi je suis allée faire des courses et j'ai pique-niqué dans le parc avec Thierry et Guillaume. Mais l'ambiance était pas au top avec une vraiment grosse mauvaise nouvelle. Du coup on garde la chienne de Guillaume à Circourt. Et en moins d'une heure je lui ai retiré 5 tiques qui lui marchaient dessus. Thierry en a choppé une et moi une tique me marchait dessus. J'ai pouillé les juments et à priori ça devrait aller pour l'instant mais c'est vraiment la cata. Dimanche j'ai fait le taxi donc je suis passée en coup de vent le matin et le soir pour donner du foin et voir si le terrain supportait. C'est nickel !


Lundi 09 Avril 2018 | Envahies de tiques !

Ce matin je n'ai pas eu le temps de passer voir les juments, alors j'y suis allée cet après-midi. A la base je voulais partager un moment détente et câlin avec elles et remettre du foin et de l'eau. Mais quand j'ai vu les tiques sur la chienne, je me suis munie d'un tire-tique, d'une pince à épiler et d'un récipient et j'ai pouillé tout le monde. Tartine en avait 9, en grappe, une horreur. Des mâles, une femelle porteuse et le reste des nymphes. Nina en avait une grappe mais beaucoup trop petits pour les choper donc j'y retourne demain voir s'ils ont poussés et Golfite n'en n'avait qu'un. Par contre, ma vieille trotteuse n'est vraiment pas belle. Autant elle mange super bien, les dents sont faites, autant elle a maigrit !! Donc je vais vermifuger et aviser si elle ne reprend pas d'état. Je suis restée longtemps avec elles mais j'ai fini par rentrer tellement ça me grattait de voir tant de bestioles. 

Mardi 10 Avril 2018 | Visite rapide.
.
Aujourd'hui je ne suis pas forcément d'humeur donc je décide que ce sera une visite rapide pour voir si tout le monde va bien. Je constate que Golfite est (très) calme mais qu'elle mange. On a repousser un peu les fils pour qu'elles mangent du vert en plus du foin. J'ai passé un coup de brosser sur Golfite qui s'est laissée faire, j'ai fait deux trois photos d'elles et comme il s'est mis à pleuvoir je partie après plus d'une heure. 
.
.
Mercredi 11 Avril 2018 | Soins, câlins et entretien. 
.
AVRIL 2018
.
Cet après-midi je n'avais pas cours alors je suis descendue voir les juments. En arrivant je vois que Thierry est prêt à partir, il me dit qu'il va brûler des branches dans le terrain. Je propose de l'aider et de poser la caméra dans un coin histoire de filmer les juments. Je leur donne un morceau de pain chacune, Tartine est excitée et montée sur ressorts et le vent est infernal. Le temps que Thierry prépare sa tronçonneuse et tout le tintouin je vais câlines les bêtes. Nina raffole des grattouilles aux mamelles, Tartine refuse que je l'approche pour l'instant et Golfite ne me semble vraiment pas en état. Bref je m'occupe du feu et entre temps on magouille avec la clôture pour essayer de les faire manger au plus près des arbres... Sans qu'elles ne mangent les arbres. A 16:00 je propose de redescendre parce que j'ai soif, la chienne aussi. Une fois au chalet je dis que pour moi, Golfite perd de l'état. On est d'accord là-dessus, elle n'est pas belle. J'avais le choix : mettre la couverture et donner encore plus de foin ou lui donner une ration d'1,5L de complément avec des oligos. Je trouve un seau, je prépare la ration, je mélange les oligos et le liquide vitaminique et on remonte. Elle a super bien mangé, elle est allée boire. En même temps j'ai mis le produit vermifuge dans l'eau comme ça c'est fait. Je suis restée encore une bonne demi-heure mais avec ce vent impossible de faire quoi que ce soit. Donc maintenant on entame une vilaine routine : donner la ration tous les soirs et vérifier l'évolution sur un mois d'abord. 
.
.
Jeudi 12 Avril 2018 |  Soins + exercices à pied. 
.
Ce soir je ne suis pas restée très longtemps même si l'envie ne m'en manquait pas. Du coup avec Thierry on a redonné du foin, on a rempli la cuve d'eau et j'ai remis une dose de produits vermifuge à base de plantes. J'ai aussi préparé la ration de Golfite qu'elle a mangé un peu trop vite à cause de Nina qui cherchait à mettre la tête dans le seau. La prochaine fois je penserai à les séparer. Après ça, comme il faisait super beau et bon, sans vent, j'ai décidé de rester en liberté et de revoir brièvement les bases avec Tartine. Baisser la tête, plie d'encolure, décaler les hanches, mobiliser les épaules, reculer. Elle était vraiment parfaite. On a fait plein de gros câlins et j'ai même réussi à l'avoir très calme face à la chienne ! Il n'y a pas à dire, quand il n'y a pas de vent, cette jument est un crème et on pourrait en faire tout ce qu'on veut. J'étais bête de prendre son comportement de Mardi (trop) personnellement, alors qu'en faite elle cherchait juste à se gérer elle-même face au temps. Il est clair aussi que je ne vous raconterai pas toutes les soirées soins, parce que ce serait clairement inutile, long et rébarbatif. On fera un récapitulatif d'ici une semaine ou deux pour voir l'évolution de Golfite. 
.
.
Samedi 14 Avril 2018 |  Changement de parc 
.
Aujourd'hui comme prévu on change les juments de parc. Donc toute la matinée on a planté des piquets et tendu des fils sur plus d'un hectare et demi. C'était pas une mince affaire et on était contents d'en finir. A 11 heures je les descends dans le parc, donc. Elles étaient bien heureuses. Toute la journée on était après le parc, j'ai vérifié les tiques, j'ai caressé tout le monde et finalement je me suis posée au soleil comme une loque. C'était agréable. Le soir je prépare la ration de la vieille, je lui donne, j'écarte les autres et je resterai encore une bonne heure avec ! 
.
.
Dimanche 15 Avril 2018 |  Ration + curage des pieds + câlins
.
AVRIL 2018
.
Ce matin on a des modifications à faire dans la clôture. On rentre, je prépare tout pour le soir (ration etc...), je vais mettre du produit vermifuge dans l'eau. Comme je vois que les pieds sont délicats je décide de les curer, ça me permet de voir où en est la repousse. Clairement il faut de nouveau les faire mais c'est pas urgent du tout, c'est surtout pour éviter d'avoir masse de boulot d'un coup. Le soir j'y retourne, je mets Golfite dans un sas pour qu'elle mange sa ration tranquillement. Au bout de vingt minutes je la relâche et tout le monde me suit au trot jusqu'à l'eau. Je resterai deux heures et demi avec elles avant de rentrer à cause de la fraîcheur. 
.
.
Lundi 16 Avril 2018 |  JE VAIS EN FAIRE DU STEAK !! 
.
Ce matin je pars de Circourt pour aller en cours. Donc obligatoirement je me lève plus tôt pour pouvoir profiter des juments à la rosée du matin... Je dois avoir trop de chance dans ma vie pour qu'on me laisse ce petit moment de tranquillité. En arrivant je vois qu'elles sont en dehors du parc (parcelle du PP) et qu'elles sont en plein milieu du terrain dans la parcelle d'herbe qu'on voudrait garder. J'entends que le courant claque et je vois que le fil est arraché sur plus de 100m. Je remonte en vitesse dans la voiture direction le chalet, je prends trois longes et j'y retourne. Tartine ne me laisse pas du tout l'approcher, elle m'énerve, elle réagit comme si je la battais. J'essaie de ne pas perdre patience et je m'occupe des autres. Une fois les deux de l'autre coté du fil, je fais chercher Tartine qui me fait gambader dix minutes. Mes converses et mon jean sont trempés, j'ai froid, je suis malade et voilà qu'elle m'emmerde. J'essaie de me calmer u maximum, je la choppe. Je baisse le fil préalablement réparé en catastrophe. Tartine se prend les pieds dedans, elle galope, elle casse le fil sur autant de longueur, les deux autres se barrent et Tartine menace de me casser le reste de clôture. Cette fois je refais un essai mais je suis à la limite de la crise de nerfs. Je suis à la bourre, je suis trempée, je suis déjà suffisamment malade, je suis fatiguée.... Le dernier essaie est concluant, tout le monde est rapatrié, mais il me manque une longe. Je dépose les deux qui me restent au chalet en disant bien à Thierry que je m'en occupe pour la retrouver ce soir. Après cette catastrophe sous un magnifique soleil je me dépêche de rentrer ! Le soir j'y retourne, les juments sont bien mais elles sont en chaleurs et insupportable. Je donne la ration à Golfite dans le sas, qu'elle menace de foutre en l'air. Je relâche tout le monde et un moment donné on décide de repousser le fil pour donner un peu plus d'herbe... Golfite part au galop, le fil contre le poitrail. HEUREUSEMENT !!! que les deux autres n'ont pas réagit tout de suite et que tout s'est bien terminé mais j'ai dû aller chercher Golfite à l'autre bout du terrain. 
.
.
Mardi 17 Avril 2018 | Je remonte à cheval avec M !
.
AVRIL 2018

Comme prévu, et cette fois on s'y tient, M vient passer l'après-midi avec moi. A la base j'avais pensé à aller en carrière pour remettre Tartine au "travail". Puis finalement, vu les événements de la veille j'ai décidé de tendre un fil dans le parc et d'y amener tout le nécessaire. J'avais prévenu M que suivant l'humeur de la jument, on ne pourrait pas forcément aller au bout de notre idée. En arrivant je caresse tout le monde et je tends mon fil. Je laisse M dire bonjour aux filles, on sort les affaires et après un petit quart d'heure je lui propose d'aller chercher la jument avec une longe (j'avais zappé le licol). Golfite nous suivait aux fesses puis finalement elle est partie de son côté. On a passé facilement une heure à brosser, masser la jument, la coiffer, lui retirer les tiques, vérifier les pieds, la papouiller. Elle s'endormait sous nos doigts. Ensuite je prends le filet en prenant en compte le facteur dents. Je lui passe les rênes sur l'encolure, je lui présente le mors que je pose sur ses lèvres. Pas besoin de faire quoi que ce soit, elle a ouvert la bouche, baissé la tête et je n'avais plus qu'à mettre la têtière. Une réponse qui fait du bien et qui montre enfin la bonne santé buccale !! Je cherche d'abord à la longer aux deux mains au pas et un tout petit peu au trot. Jument régulière mais paquebot à main droite, à l'écoute dans l'ensemble. Une fois qu'elle a trouvé son équilibre (après une dizaine de minutes avec des temps de pause) je la laisse souffler et on l'amène à la baignoire d'eau. Elle n'a pas soif, mais je la mouille pour éviter le trop de chaleur. On repart, je mets la selle et je la longe. Une jument bizarre d'abord, je ressangle et là nickel ! Elle part deux fois en coup de cul au même endroit, quelque chose qui la dérangeait dans la haie donc je l'arrête, je lui montre et c'est passé. Je veux vraiment qu'elle se détende et qu'elle trouve son centre avec la selle donc je la fait beaucoup marcher aux deux mains. Au moment où elle montre de l'assure et de l'engagement je mets M à cheval mais je me rends compte que j'ai zappé les étriers. Tant pis. D'abord je la garde en longe mais la jument ne répond PAS DU TOUT donc je me mets à cheval et elle s'enclenche. Je pense que la longe était contradictoire avec la mise en avant. Du coup je la marche beaucoup, rênes mis longues pour qu'elle trouve son centre et qu'on s'équilibre toutes les deux. Je raccourcis mes rênes et j'essaie de voir un peu ce qu'elle peut me faire. Bizarrement, à droite elle s'est super bien incurvé, à gauche beaucoup moins mais pas grave. Une fois équilibrée je descends de la jument et je remets M à cheval un petit quart d'heure. Pas et trot ! Une jument bien. Je veux essayer aussi et elle était vraiment formidable donc je ne l'ai pas embêtée plus de dix minutes. On range tout, on lâche les fauves. M donne la ration à Golfite pendant que je vais donner du pain aux deux autres. On est rentrées claquées vidées !
.
.
Mercredi 18 Avril 2018 |  Visite quotidienne + étirements. 
.
Ce soir, visite de routine comme d'habitude depuis une semaine. Je prépare la ration de Golfite et je mets tout dans la voiture. Je dois aussi modifier une parcelle de clôture donc je prends la masse et enfin la pompe à eau. Première chose en arrivant, on change l'eau et ça n'a pas fait de mal. En modifiant une partie de la clôture (trop de piquets blancs pas solides dans un même secteur...) j'ai redonné un peu d'herbe histoire qu'elles ne cherchent pas à aller de l'autre côté (comme ce matin, apparemment...). Et puis je monte donner la ration de la vieille. Pendant qu'elle mangeait tranquillement j'ai fait des étirements à Tartine. Comme je l'ai sentie assez raide à droite la vieille et comme elle avait été parfaitement détendue et échauffée j'ai voulu rester dans cette optique. J'ai donc fait des plis d'encolure à droite et à gauche deux fois de chaque côté, j'ai étiré les membres antérieurs. Au départ c'était compliqué et pourtant, elle cherchait à étirer son muscle. Quand je prenais l'antérieur droit elle tendait l'encolure en bas à gauche et inversement avec l'antérieur gauche. J'ai ensuite fait les postérieurs où au départ c'était très très raide à droite, elle était tendue. J'ai bien senti que ça bloquait donc comme je ne suis pas ostéopathe je l'ai laissée s'étendre d'elle-même, reposer, ré-étirer... Jusqu'à entendre un "clac!", voir la jument se détendre, souffler un coup, reposer le membre au carré et la voir bailler. Je passe au PG où là, aucun soucis. Je repasse aux antérieurs où cette fois tout est bien souple et détendu et le postérieur droit où cette fois elle est nickel. Je refais quelques plis d'encolure et je sens que cette fois c'est bien plus fluide que la première fois. Je la laisse, je vérifie les tiques et j'en retire deux et je finis par l'observer. Elle baille, elle est détendue, bref, c'est gagné. Tout a été fait correctement et c'est génial. Je reste ensuite une heure assise dans le parc et avant de partir Nina me suit partout donc pendant une dizaine de minutes je lui gratte les mamelles. J'adore mes juments ! 
.
.
Vendredi 20 Avril 2018 | Parage et soins des pieds.
 
Ce soir je vais voir les juments vers 16h. J'avais prévu de faire l'entretien des pieds et après de grandes discussions et recherches, j'étais dans une optique «éthologique». En arrivant, je mets le seau de grain de Golfite dans le SAS, la vieille vient d'elle-même et attend que je lui ouvre la porte. Pendant qu'elle mange, en constatant que Nina me regarde très attentivement je commence par elle pour le parage. Une longe autour de l'encolure et c'est parti. Et bien je ne sais pas ce que j'ai foutu lors du parage du mois dernier, mais autant dire que c'était pas joli, c'est comme si j'avais rien fait. On dira seulement que j'ai «limité» les dégâts le mois-dernier et que cette fois-ci, je finalise vraiment tout ! Alors j'ai vraiment pris mon temps en restant attentive aux besoins et aux humeurs de la jument. Elle était super embêtée par les mouches mais pour les antérieurs je n'ai rien eu à dire. J'avais du travail mais Nina se portait relativement bien, elle n'a bougé que deux fois quand j'ai tardé à la laisser poser le pied. Pour les postérieurs c'était déjà plus délicat. On sent que l'arthrose commence à prendre du terrain et qu'il serait nécessaire de la mobiliser. Elle était bien bloquée... Donc j'ai appelé Thierry pour qu'il vienne m'aider ne serait-ce qu'à porter le pied pour que je puisse travailler correctement mais il est monté en pression, a dégénéré jusqu'à décider de s'en aller. Il m'a laissée seule avec Guillaume qui a gentiment accepté de tenir la jument. Au bout des deux postérieurs j'étais claquée. J'ai ensuite pu m'atteler à Tartine. Guillaume me l'a tenue calmement, assis sur son seau. Elle était vraiment très calme et posée, elle se tenait. Bien plus respectueuse que Nina en tout cas. A 19:30 j'avais seulement fini les antérieurs. On avait faim donc je laisse là-dessus, on la lâche et on rentre. Je suis contente et satisfaite d'avoir su garder mon calme dans une situation qui, quelques jours plus tôt, m'aurait tout fait lâcher.


Samedi 21 Avril 2018 | On a bien bossé : Nettoyage/soins de printemps !
 
Aujourd'hui j'avais prévu deux choses. Partir en course pour acheter des fer-à-béton pour les clôtures et finir les pieds de Tartine. J'ai fait les deux, et bien plus encore. Le matin une idée me prend, après les courses, de faire le parage des ânes. Autant le faire quand je suis en week-end et qu'il fait beau ! Lionne était relativement calme et j'ai fait les quatre pieds sans trop de problème. Comme Hypocras venait nous déranger, Lionne l'a chassé plusieurs fois et au dernier essai je me suis pris un coup de sabot dans le tibia droit. Aïe. Je ne lui en n'ai pas trop voulu mais je lui ai fait comprendre qu'elle ne devait pas recommencer. Hypocras n'étant pas urgente j'ai fait Artifice en priorité. Cette ânesse est mauvaise et on ne s'est jamais trop entendu mais là...Elle m'a quand même coincé contre le barbelé avec son cul et a menacé plusieurs fois de me botter. Vu l'état des pieds j'ai dit à Magalie et Nicolas qu'il fallait faire venir la pareuse. J'ai donc appelé pour eux, pris rendez-vous pour Mardi prochain. Après manger on décide tous spontanément d'aller vider la stabulation des ânesses. J'ai eu un énorme coup au c½ur en revoyant Rina là, souffrante, achevée... Mais au bout de quatre heures de travaille on avait terminé. 17:30 je fais la ration de Golfite, j'ajoute des carottes, prends le matériel de parage et on descend au parc. Pendant que la vieille mange je prends Tartine en cordelette. Sur le postérieur droit je n'ai rien eu à redire. Elle était lourde mais pas désagréable. A gauche c'était plus compliqué, elle refusait de donner le pied, elle manquait de souplesse. Entre temps je sors Golfite du SAS , je reprends mon travail et voilà que la jument se barre au galop. Je demande à Thierry de la retenir et il m'engueule comme une vraie merde, me dit que j'ai pris cette « putain de responsabilité, qu'il préférerait de loin appeler le maréchal » et que je devais me démerder et assumer. Je comprends pas pourquoi il est comme ça juste parce que je demande de tenir la jument... M'enfin je décide de ne pas relever, j'avale ma fierté et je reprends. Elle était pas trop mal finalement et j'ai laissé là-dessus. J'ai vraiment voulu que face à Thierry et sa tension la jument soit et reste calme et en confiance. Elle est si sensible et délicate que j'ai mis du temps avant de pouvoir la sentir souffler pour de bon. Mais j'ai réussi. J'ai gardé mon sang-froid et ma positivité, ma bonne-humeur intérieure et le bonheur d'être auprès de mes animaux. De fait, ça a même détendu Thierry et on est rentré «apaisés».


Dimanche 22 Avril 2018 | Réflexion et câlins.
 
AVRIL 2018

On me connaît désormais, j'aime passer du temps avec mes chevaux, j'aime les observer, apprendre à les découvrir, échanger avec eux, me remettre en question et affiner toujours plus la vision que je porte sur eux. C'est d'ailleurs ce qui me porte depuis quelques années mais c'est une chose que j'avais peu à peu perdu de vue pour le plus grand malheur de tous. Et c'est assez indescriptible ce que j'ai vécu aujourd'hui, parce que c'est une prise de conscience cruciale. Le cheval est doté d'une intelligente. Personne n'en doute et pourtant, peu de cavaliers la comprend et la connaît. Cette intelligence, cela fait quelques semaines que je l'apprends, que je l'intègre doucement mais sûrement pour pouvoir non pas m'en servir mais plutôt pour permettre aux juments de s'exprimer et d'être en paix. [VOIR DOC]. Du coup ce matin (le Karma, sûrement!) Thierry me propose de mettre les filles autour du châlet. Il ne faut pas me le dire deux fois. En dix minutes les piquets étaient plantés et les fils tendus. On est allé les chercher. En main j'avais Golfite et Nina, un peu compliqué car elles n'avaient pas la même allure et Nina avait des cailloux coincés sous les pieds. En arrivant donc je prends mon cure-pied et je nettoie ! Elles ont mis la tête par terre et je n'ai pas cherché à les embêter du tout (en attendant j'ai mangé, lu mes deux livres...). Début d'après-midi je veux vraiment montrer le documentaire à Thierry et le revoir une énième fois. Il a vraiment accroché et moi, je me suis pris deux fois la même claque. << Punir ne sert à rien, donc les cavaliers devraient arrêter ça. Par contre, être trop laxiste n'est pas bon non plus. Le cheval qui ne plus aller à droite et à qui on laisse partir à gauche ne voudra plus jamais aller à droite, et ce sera un blocage de plus. [....] Pour aller à un même point, il y a plusieurs directions/chemins possibles. >>. Et surtout, bien que tout soit complémentaire, c'est l'approche du cheval qui m'a beaucoup importé. Donc après ça je suis allée voir Tartine et là... Miracle !! Elle s'est d'elle-même déplacé sous mes doigts pour me faire entrer dans son intimité et me montrer où est-ce qu'elle voulait être grattée. J'ai fait ça une bonne heure, j'ai continué avec Nina (même si avec elle c'est tout à fait naturelle!) et j'ai laissé Golfite tranquille parce qu'elle s'endormait à l'ombre avec deux chats entre les antérieurs. Le soir je donne la ration et retour au parc. Quand on s'en va elles sont restées à la porte et Tartine à longuement henni.


Mardi 24 Avril 2018 | Rendez-vous vétérinaire et pareuse.

Hier soir, en voyant l'état de Golfite, j'ai choisi d'appeler le vétérinaire ce matin dès l'ouverture du cabinet. Je la trouve vraiment pas belle. Je suis seule ce matin alors je prends la chienne, une longe, un licol, une étrille américaine et une brosse dure. Toutes m'attendent de pied ferme et ne veulent pas du foin. Je viens donc dire bonjour à chacune et je commence à papouiller délicatement Tartine, elle adore, elle s'endort. Je vais ensuite voir Golfite qui se détend sous mes doigts, qui se replace pour que je la gratte où elle en a envie et avec l'intensité désirée. En voyant encore tout le poil d'hiver je passe pas moins d'un quart d'heure à la brosser. Je découvre deux tiques que je retire. En attendant le vétérinaire je repousse les fils à droite, à gauche. A 11:30 seulement voilà qu'il arrive. Golfite comprend tout de suite et s'en va mais je l'attrape sans trop de problème. Je passe les détails pour aller à l'essentiel : Le vétérinaire ausculte la jument et me dit que le c½ur est parfait, les poumons aussi, que la peau semble bien. Il regarde les yeux et les dents. Il ne trouve rien à dire. Il constate cependant qu'elle a bien fondu et il propose de faire une prise de sang. J'accepte sans hésiter. J'aurai les résultats dans l'après-midi. A 14:00 Christine arrive pour venir parer les ânesses. On commence par Lionne qui est relativement calme avec peu de boulot. On enchaîne avec Artifice où là elle me remonte les bretelles. Non, je n'ai pas fait le parage tous les mois pour rattraper le vilain pied mais bon... Avec la perte de la ponette et les miennes à faire... Bref ensuite hypocras où là, les pieds sont nickels. Longs mais beaux ! Je reçois un appel vers 16:30 du vétérinaire pour les résultats. Première prise de sang parfaite, aucune trace de pyro. La seconde (pour les reins et le foie) est clean aussi. En gros, la vieille est vieille mais en bonne santé. A moi de trouver le complément adapter à elle. Il me prévient aussi que 1,5L par jour ça peut être insuffisant, il me conseille donc de bien donner des CMV et surtout donner 1L matin et 1L soir. Je suis à la fois rassurée et contente mais aussi un peu mal-à-l'aise face à des analyses parfaites et une jument pourtant pas belle. 32 ans, ok, mais quand même ! Donc je pense que Vendredi on sortira quand même en balade en main avec M et les trois juments pour qu'elles bougent et s'aèrent un peu l'esprit.


Vendredi 27 Avril 2018 | Journée et balade en dextre avec M.
 

 
Aujourd'hui c'était journée avec M. Comme prévu on arrive à Circourt à 11:00. Première chose à faire, le petit parc près du chalet sous les arbres. En peu de temps il était fait. Alors on a préparé un sac, à manger, les licols et on est parti au Grand Parc. On a mangé, on a fait un câlin aux filles et j'ai redonné à manger. Pendant ce temps j'ai sorti l'éthogramme et j'ai pris Nina pour sujet. En soit, on n'a pas pu observer grand chose sur elle si ce n'est qu'une fois à la bouffe elle a très peu de communication sociale, peu de contacts avec les autres. Mais en parallèle j'ai vu que Tartine était très très émotive, dominante et expressive. De même pour Golfite, avec moins d'intensité. Après on met les licols et on part au chalet. De là, je mets un coup de râpe à tout le monde, je selle Tartine avec la Norton de balade et je me questionne. Licol ou filet ? M. me dit de mettre le licol par-dessous le filet et de n'utiliser que lui du moment que la jument écoute. Pendant que je commence à cheval avec Nina en dextre, M prend Golfite en main. Autant Tartine était géniale, autant Nina n'avançait pas. Déjà qu'elle n'avance pas en temps normal mais là, c'était pire. Comme j'ai descendu les talons, je suppose qu'elle était plus sensible. Ça devient si compliqué que je mets pied à terre avant l'étalon pour éviter que ça tourne mal. Finalement tout va très bien et je mets M à cheval en prenant les deux vieilles en main. Là ça va déjà mieux mais c'est très sport. On monte la route au dessus des box, je profite d'une ombre pour faire une pause. On repart et je décide de courir dans la grande pente raide où les vieilles avaient l'habitude de galoper. Arrivée au dessus je ne faisais plus la maline. Un Vététiste arrive et s'arrête. On a discuté un peu et cet homme est une crème. Il est descendu de vélo pour passer, il était calme et nous a souhaité une bonne balade. On continue et dans les bois, ça va déjà beaucoup mieux. Je sens que Golfite prend du plaisir et que Nina est apaisée. M est sur Tartine, tranquille, elle se tient, la jument trottine mais c'est calme. A mi-chemin un peu avant de traverser la route je me mets à cheval en laissant les vieilles à M. La pauvre, elle a eu du mal avec les deux. Moi sur Tartine, je suis heureuse de voir qu'elle est tip-top, calme et en avant. Trois fois on est obligé de contourner des grumes énormes et une fois je passe par dessus une, au pas. Si Tartine enjambe bien, Golfite l'a sauté en emportant M et Nina a suivi. Enfin, on croise deux marcheurs avec des bâtons et un chien. Je mets pieds à terre, on discute. Les marcheurs pensaient que les vieilles avaient entre 15 et 20 ans. Quand je leur ai dit leur âge ils étaient...Bouche-bée. Je remets M à cheval et on fini la balade par un champ où Golfite me tracte. Elle était vraiment énergique c'était géniale. Dans le deuxième champ je prends sur moi et je décide de les faire galoper un peu pour les délier. J'ai couru aussi vite que possible mais la pauvre Golfite va bien trop vite pour moi. On s'arrête pour brouter un peu et on échange de place. Je me remets à cheval et M prends les filles en main. En descendant la côte pleine de caillasse j'ai bien senti que Tartine boitillait et Nina cherchait du mou. Donc en arrivant on desselle et je retire les cailloux coincés dans les pieds. Tout du long je n'aurai utilisé que le licol. Une blonde vraiment parfaite et passe partout même si on sent qu'elle n'est pas bien sûre d'elle. Des vieilles contentes de leur balade. Le soir elles resteront autour du chalet pour la nuit.
 

Lundi 30 Avril 2018 | (Problème) Quand y'en a plus y'en a encore !!
 
Cela fait plus d'une dizaine de jours que je remarque que Golfite a encore ses poils d'hiver et qu'au pansage, elle les perd par poignées. A force de brosser tous les jours j'en suis arrivée au cuir au niveau du garrot jusqu'à mi-chemin de la colonne vertébrale. Quand le vétérinaire est venu je ne lui ai rien dit pour voir s'il allait dire quelque chose et il n'a vraiment rien évoqué à ce niveau là. Sauf que depuis quelques jours, j'ai peur d'une dermatophilose. En me renseignant de très près, j'ai en fait constaté que comme 70% des chevaux, elle me faisait une vilaine mue pas jolie. Donc ce matin sous le vent, avec quelques gouttes de pluie et en pyjama, j'ai couru voir les juments et brosser Golfite. Des poils plein les habits, plein la bouche et la poussière plein les yeux mais j'ai pu observer que des petits poils repoussent, qu'elle ne s'est pas gratté, pas de croûte, pas d'irritation. Bref, rien de particulier. J'en ai profité pour vérifier les deux autres qui sont nickels. A part un changement de parc dans la journée les filles resteront tranquilles. Ça va me faire bizarre de les voir dans le parc de Nico sans Rina... En fin de matinée, juste avant de partir au boulot, je décide de faire le changement de parc.
.
.
AVRIL 2018


Tags : équitation

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.224.108.85) if someone makes a complaint.

Comments :

  • MyssVii

    05/05/2018

    C'est une petite fin de mois toute tranquille :) J'espère que pour Golfite c'est juste pas trop grave, mais si les poils repousse c'est plutôt bon signe :)

  • Loorate

    02/05/2018

    C'est Golfite sur la dernière photo ?

  • Loorate

    02/05/2018

    C'est toujours géniale les balades quand il fait beau ^^

  • Loorate

    02/05/2018

    Sympa la balade du 27/04 ^^

  • DreadFully-FunnyTwo

    25/04/2018

    Ca me fait penser que j'ai Fluette à faire ce soir, j'ai absolument pas le courage et la motivation, je sens qu'elle va m'en faire voir de toutes les couleurs la grosse bête !

  • DreadFully-FunnyTwo

    25/04/2018

    Tu as appris comment à parer les chevaux ? Tu as fais un stage ou toute seule ?

  • DreadFully-FunnyTwo

    25/04/2018

    J'ai du quand même louper un truc ! C'est quoi le documentaire dont tu parles ? (22 avril)

  • DreadFully-FunnyTwo

    25/04/2018

    Coucou ! J'ai enfin eu le courage de lire tes résumés lool

  • Aurore-de-Chardet

    24/04/2018

    | NEWSLETTER | :)

    Je passe tout vite t'annoncer que l'article du mois d'avril est à jour : (news à partir du 20/04)
    http://aurore-de-chardet.skyrock.com/3311257832-Mois-d-avril-2018.html

    J'espère te voir très vite.
    A bientôt. Valérie et Aurore ♥

  • Aurore-de-Chardet

    24/04/2018

    Si ça se trouve le véto va te dire que c'est à cause de son âge !

Report abuse